Pendu

O

n "fêtait" hier les vingt-cinq ans de l'abolition, le 9 octobre 1981, de la peine de mort en France. Vingt-cinq ans donc que notre société a décidé de ne plus céder à une barbarie qu'elle se disait combattre en cessant de passer des condamnés par la guillotine. Et plutôt que de m'essayer à une longue plaidoirie bancale, je vous invite à lire les deux billets de Maître Eolas.

Et en guise de conclusion plus joyeuse, Jme nous offre une séance de calins, profitons-en pour nous remonter le moral.