Je ne devrais pas me plaindre : au moins, j'ai un accès Internet qui fonctionne. Mais franchement, quand on compare ce qu'on a chez Free pour 30EUR par mois, et ce qu'on vous sort ici pour 100USD par mois, il y a de quoi pleurer.

Internet et téléphone arrivent via un bon gros modem-câble des familles qui n'a rien à envier aux premiers modems que fournissait Cybercable[1] à la belle époque, la prise téléphonique RJ11 en plus. Routeur, NAT, Wi-Fi, switch ? Que nenni. Un RJ45 et puis voilà. Back in the days... J'ai mon WRT54GC[2] sous la main, qui, avec son connecteur d'antenne relié à l'omni +10dBi scotchée à un coin de mur, suffit amplement à arroser tout l'appartement sans trop de problème. C'est ce qui en fait un excellent compagnon de voyage : il ne prend pas de place dans les bagages et fournit tout ce dont on a besoin, avec l'antenne qui va bien si nécessaire, laquelle se glisse très bien dans la valise.

Globalement, ça tourne plutôt bien. C'est relativement stable avec un bon ping. L'upload est ridicule et vous tue la connexion en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, mais ce n'est pas grave, j'uploaderai mes photos la nuit. Ceci dit, quand vous êtes en tunneling genre VPN, il ne vaut mieux pas que ce soit en TCP... Parce qu'ils semblent considérer ça comme un seul flux, et vous avez apparemment droit à l'application de la sympathique règle suivante figurant aux conditions générales :

Gnagnagna provides bursts of download and upload speeds for
the first 10 MB and 5 MB of a file, respectively.

Ce qui semble vouloir dire qu'après, c'est couic la BP. Autant vous dire que quand vous téléchargez ou envoyez des fichiers de taille appréciable, le débit a une tendance assez notable à s'écrouler vers la fin, quand ce n'est pas le milieu, bizarrement. Vive le tunneling sur UDP, wget -c et rsync...

En fait, c'est quand on commence à regarder la TV que ça se gâte vraiment, surtout quand vous êtes habitué aux services offerts de votre Freebox HD. Déjà, il y a l'horrible box Motorola toute pleine de vide qui, à part occuper le volume d'un gros magnétoscope VHS, ne fait rien d'autre que récepteur TV. Ensuite, vient se greffer le problème du contenu. La télévision en Amérique du Nord, c'est juste pas regardable. La faute à qui ? La pub ! Genre par exemple les quatre à cinq coupures qu'il va falloir subir pendant un pauvre épisode de série lambda. Dont une juste avant le générique (!?). J'ai bien tenté les chaînes de sport, mais c'est encore pire. Genre profiter du 111e Big Game, que Berkeley a gagné haut la main, m'a demandé une ténacité certaine pour tenir jusqu'au coup de sifflet final...

Il y a aussi cette fâcheuse tendance qu'a la box à ne vous fournir que du 4/3. Malgré le parcours de toutes les options de configuration disponible à la recherche de celle qui permettrait de lui dire que le téléviseur à l'autre bout du câble était un 16/9, rien n'y fera. Pas de problème me direz-vous. Il suffit d'utiliser un des multiples modes de centrage de l'image fourni par ce dernier pour qu'elle occupe la totalité de l'écran, astuce classique et diablement efficace contre les deux bandes noires horizontales. Yapukafokon comme on dit chez nous. Mais c'est largement sous-estimer la perversité du fournisseur. En effet, les films qui s'y prêtent se font en fait amputer de leurs deux extrémités verticales lors du passage en 4/3. Ça évite certes de rajouter les horizontales noires qui occupent de la surface pour rien, mais ça donne au film des allures étranges quand il se passe quelque chose sur les côtés. Le deuxième effet Kiss Cool, c'est que lorsque vous zoomez en 16/9, vous perdez également les horizontales. Oui, moi aussi j'ai cette petite musique qui commence à me trotter dans la tête et que me fait dire que je viens vraiment d'entrer dans un autre monde...

Et quand vous passez à la VOD... OMFG !... L'interface est un modèle de... débilité... abyssale... Genre rien que naviguer dans les menus vous file déjà des migraines, mais lorsque vous regardez comment c'est classé, ça fait peur. Genre les films disponibles. Vous avez deux listes : A à L, et M à Z. OK. Sauf que la première liste, elle commence avec des titres du genre "12 - Only for your Eyes". Je sais bien que James Bond est à la mode avec la sortie du très moyen Quantum Of Solace, mais une rubrique spécifique, genre Super Package 007, aurait bien mieux fait l'affaire que de coller tous les titres disponibles en tête de liste en mettant un 0 ou un 1 devant. Va savoir Charles...

Et puis il y a la navigation entre les menus. En fait, vous n'avez pratiquement jamais la possibilité de revenir en arrière. Si vous voulez revenir à la page précédente, la plupart du temps[3], il faut sortir complètement de la VOD et tout reprendre depuis le début. Genre un truc tout con. Vous commencez à regarder un film et vous l'arrêtez pour une raison X ou Y ; et vous aimeriez bien pouvoir reprendre la lecture là où vous en étiez. Sympa, contrairement à Free, ils ont pensé à vous : une page vous indique tous les films que vous avez commencé et vous permet d'accéder directement au moment qui va bien pour chacun d'entre eux. Sauf que pour avoir accès à cette jolie page, il faut allez le re-chercher dans la liste des films disponibles un de ceux que vous avez mis en attente. Des fois je me dis que j'ai du louper un truc. En fait, je dois avoir loupé un truc, ce n'est pas possible d'avoir conçu un truc aussi con... Ça, c'est quand il ne vous perd pas la sauvegarde, parce que ça expire au bout d'un certain temps qui semble nettement inférieur à 24h. Et là, vous n'avez plus que le fast-forward x2 pour atteindre le moment que vous cherchez...

Pour faire tout ça, ça vous prend bien une dizaine de minutes à naviguer dans les menus avant d'atteindre votre film. Parce que l'interface, non contente d'être moche comme c'est pas permis, est d'une lenteur à faire pâlir un Vista sous-vitaminé. Il y a des moments, on en arrive même à se demander si l'appui sur une touche quelconque a bien été pris en compte tellement ça lague. Bref, avec une telle interface, à l'ergonomie détestable, l'esthétique digne d'un CPC 6128 et la lenteur d'un TO7, je peux vous assurer qu'il faut vraiment être motivé pour regarder un film...

Heureusement que le film se laisse regarder sans heurs. Sauf que vous savez quoi ? Ben même sur la VOD, il y a de la pub pendant les films...

Heureusement que le téléviseur est équipé d'une entrée VGA qui prend du 1360x768[4], dûment accompagnée de l'indispensable[5] entrée audio jack 3,5mm stéréo qui va avec, ça permet au moins de lire les DVDs directement depuis le PC en plein écran.


En fait, le passage vraiment rigolo, c'est quand le techos qui installé tout ça s'est senti obligé d'expliquer que pour seulement 40USD de plus, on nous offrait la HD et une box qui fait DVR. Et de lui lister ce que Free offrait pour l'équivalent de ces 40USD. Et quand est sorti le mot ADSL, il ne voulait même plus me croire. Parce que typiquement, en Amérique du Nord, l'ADSL, ça plafonne à 6Mbps et personne n'en veut. Il faut dire qu'avec le réseau téléphonique qu'ils se traînent, ce n'est pas une grosse surprise...

Tout ça pour dire que quand je vois ça, je me dis qu'on est pas trop mal lôtis en terme d'accès haut-débit en France. Aussi bien sur le prix que sur les services.


-----BEGIN APPEAU À TROLL MESSAGE-----
Et on a beau leur taper dessus, il est clair que Free n'est pas étranger à cette situation. Pour autant, est-ce que ça leur donne le droit d'embêter les gentils développeurs de logiciels libres sous GPL ;) En tout cas, si le fournisseur que je subis utilisait des logiciels sous GPL dans sa box, il mériterait cent fois plus d'y passer, parce que non content de potentiellement violer la licence, il ferait honte au concept de logiciel libre dans son ensemble...
-----END APPEAU À TROLL MESSAGE-----


Bon allez, pour finir sur une note plus joyeuse, les nostalgiques de séries musclées des années 80 pourront aller lire cet article paru dans le Wired du mois de décembre et dont le parallèle ne manquera pas de faire sourire...

Notes

[1] Quio deviendra Noos, puis Numericable.

[2] Même si openwrt n'est apparemment pas près de tourner dessus...

[3] Il y a quand même de rares exceptions...

[4] Merci XrandR 1.2, ou pourquoi votre NVidia suce des cailloux sous Linux ;)

[5] Ce que certains constructeurs ont du mal à intégrer...