Dans son intervention intitulée "APT, mythes et réalités", Nicolas démystifie le concept d'APT, démontrant, exemples à l'appui, que derrière ce buzzword à la mode se cachent surtout des intrusions relativement classiques, utilisant un mode opératoire absolument pas nouveau et dont la technicité, sans pour autant voler au ras des pâquerettes, n'en reste pas moins à des années-lumière de ce qu'on nous laisse imaginer à droite et à gauche.

Une réflexion que je partage entièrement et sur laquelle d'aucuns devraient prendre le temps de méditer. Histoire d'en tirer quelques conclusions, voire leçon, à rapprocher éventuellement de ce que m'inspire Shady RAT par exemple.
Mais trêve de bla-bla, place à la vidéo...