L'auteur de ce geste se réclame confrère de Zythom. Confrère blogueur ? Membre de notre communauté des passionnés de sécurité informatique ? Peut-être même expert judiciaire ? Ce qui est sûr, c'est que ces méthodes d'expression en disent long sur la hauteur de ses valeurs morales...

En tout cas, mon cher Zythom, et même si je pense que vous avez l'esprit occupé à faire autre chose que lire mon blog à l'heure où j'écris ces lignes, sachez que vous pouvez compter sur moi si le besoin s'en fait sentir, autant que sur pas mal de gens qui assistent au SSTIC cette année. Sachez également que, contrairement à ce qui est insinué par ce geste, cela ne porte en rien ombrage, en tout cas à mes yeux, à vos qualités humaines et professionnelles.
J'espère sincèrement que vous récupérerez vos comptes rapidement. Courage.

Update : il ne s'agissait donc pas d'un fake.
Il semblerait que l'attaquant ait, comme je le soupçonnais plus haut, récupéré le mot de passe du compte de messagerie de Zythom. À partir de là, et en jouant le cas échéant sur les procédures de récupération de mot de passe, il pu accéder à ses comptes Blogger puis Twitter. Il a ensuite effacé le contenu du blog pour le remplacer par le texte que nous connaissons tous à présent, et sur Twitter ajouté un tweet et modifié l'avatar du compte.
À l'heure actuelle, grâce à l'aide de quelques personnes et leurs contacts, Zythom semble avoir pu rapidement reprendre la main sur ses comptes.



(Et si c'est un fake, un buzzz ou une blague, ben tant mieux)