Évidemment, ce n'est un secret pour personne, j'aime bien aller à des conférences de sécurité. Comme speaker évidemment, quand j'ai quelque chose à raconter[1], mais aussi comme simple spectateur, ce qui est certes moins gratifiant au niveau de l'égo, mais largement aussi intéressant.

Donc les conférences, on y va d'abord pour les présentations. Forcément, comme ces dernières servent à attirer l'audience, il est inutile de se pointer à une conférence de DSI/RSSI (genre Assises de la Sécurité, voire Eurosec) si on espère des talks techniques. Je n'ai rien de particulier contre ces conférences, seulement ce n'est pas mon centre d'intérêt et je m'y ennuie sec, forcément. Il est d'ailleurs rigolo de constater que si effectivement on rencontre très rarement des gens techniques dans le conférences "managériales", l'inverse n'est pas vrai, mais je vais y revenir. Je vais donc à des conférences techniques, ou du moins annoncées et/ou réputées comme telles, parce que c'est celles qui sont susceptibles de m'intéresser.

Au risque d'enfoncer un porte ouverte, il me semble bon de rappeler que les talks visent à présenter un sujet dans un temps assez limité (genre une heure). Pas à le décortiquer, pas à le détailler, pas à faire un cours, juste présenter. Si vous voulez un cours complet, ça existe aussi, mais ça dure plus longtemps et c'est aussi plus cher. Bref, revenons à nos moutons. La plupart des gens sont contents de ces talks, parce que c'est ce qu'ils viennent chercher. Et forcément, si vous êtes déjà spécialiste dans un domaine, vous risquez fort de ne rien apprendre de ce qui être présenté sur ce domaine. C'est parfois mon cas, certaines présentations me laissent sur ma faim. Mais si je veux en savoir plus, Je n'ai qu'à me prendre par la main et aller voir le speaker pour lui poser des questions, demander des détails, des liens, un papier plus consistant, etc. Et oui, même pour le plus intéressant des talks, donné par le meilleurs speakers de la planète, ce n'est pas dans la salle qu'on en apprend le plus, c'est avant ou après, de préférence autour d'un verre ou d'un bon repas :) Alors OK, ça implique de sociabiliser, ce qui peut j'en convient rebuter le geek moyen (voire pire). Mais bon, c'est comme lire l'assembleur dans le texte ou parler courament ASN.1, ça s'apprend. Enfin, il n'y a pas que l'aspect technique qui joue. L'originalité et les qualités d'orateur jouent énormément. Des gens arrivent à transporter une salle avec des sujets techniquement moyens, mais abordés sous un jour particulier, avec de l'humour. Ça détend, c'est sympa.

Ce qui m'amène au deuxième point, l'audience. Parce qu'au delà de tout l'intérêt que peuvent présenter (ou pas) les différents talks, c'est bien l'aspect rendez-vous qui n'attire le plus dans les conférences. On y rencontre en effet pleins de gens, venus de plus d'endroits, tous différents, mais ayant tous le même centre d'intérêt. Certes, cet intérêt ne s'exprime pas toujours de la même manière, mais bon, on n'est pas obligé de passer 4 jours avec quelqu'un à qui on n'a rien a raconter (et inversement). On y retrouve aussi des têtes connues qu'on a croisé ça et là, on se fait présenter, on présente, bref on joue au jeu du "networking". Ça permet en tout cas de dépasser largement le simple cadre de la conférence, autant sur le plan technique que social. Et si en plus, à la faveur de quelques jours de congés, ça permet de visiter dans la foulée des endroits superbes, c'est parfait.

Et finalement, c'est ce qu'on constate lors de la plupart de conférences. Il y a des gens qui viennent pour les présentations, et qui sont rarement contents d'être venus. C'était toujours trop ci ou pas assez ça. Il y a les gens qui viennent pour voir des gens. Comme si on avait besoin d'une conférence pour rencontrer des gens :) Et puis il y a ceux comme moi qui y vont pour les deux, et pour qui une bonne conférence réunit ces deux aspects. En ce sens, Cansecwest, SSTIC ou encore Recon sont de très bonnes conférences. Pour d'autres, ce n'est pas le cas, et forcément, elles paraissent un peu plus fades. Et non, je ne balancerai pas sur celles que je n'ai pas aimé ;)

Ah oui, j'ai presque oublié de parler de nos amis DSI, RSSI et autres managers qui viennent à des conférences techniques. J'avoue que j'ai du mal à me l'expliquer tant il m'est désagréable d'évoluer dans un monde que je ne comprends pas. Peut-être pour certains se remémorer ces temps oubliés où ils étaient techniciens. Ou pour se faire peur... Oui, vous savez, comme quand on va faire des montagnes russes ou de ces machines bizarres aux allures de capsules d'entrainement pour spationautes déjantés. Ça met les tripes à l'envers, parfois l'estomac en position essorage, ça fait couler un peu de sueur, mais vous savez pertinemment que vous en sortirez vivant parce qu'il n'y a pas vraiment de risque, puisque tout est contrôlé par les gentils. Encore que...

Notes

[1] Ou pas...