Peu ou pas de recherche, responsabilités rejetées sur les lampistes morts entre temps, un semblant de procès dont les seuls accusés sont des enrôlés de force alsaciens[1], et finalement, les véritables responsables qui finiront tranquillement leur vie en Allemagne, pavoisant même fièrement lors de réunion d'anciens combattants...

Weber, suite à des recherches minutieuses, des témoignages, des images d'archives, défait la pelote des évènements et démontre la froide préméditation (si d'aucuns en doutaient encore). Un reportage qui ne laisse assurément pas indifférent, en particulier lorsqu'on a visité les lieux. Si avez l'occasion de le visionner, profitez-en. Si vous passez en Haute-Vienne, prenez le temps de visiter Oradour. Juste pour ne pas oublier, parce qu'il est encore des endroits dans le monde où ce genre de chose arrive encore...

Notes

[1] Aussi appelés Malgré-Nous